P. Palfeuille - ... - Puits

A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T V W Z K - Pas de mots dans cette lettre U - Pas de mots dans cette lettre X  - Pas de mots dans cette lettre Y  - Pas de mots dans cette lettre

Palfeuille : Profilé en métal, semblable à une palplanche, mais plus fin et que l’on pose à plat sur la berge sans l’enfoncer.

(GIF)

 


Palplanche : C’est un élément de défense de la berge. Profilé en bois, en béton armé ou, le plus souvent, en métal. Enfoncées dans le sol, les palplanches forment un ensemble jointif, appelé rideau de palplanches, retenant la terre et assurant l’étanchéité.

(GIF)

 


Panneau de navigation :

(GIF)

 


Parafouille : Rideau étanche placé sous un ouvrage (digue, barrage, etc...) pour empêcher un écoulement d’eau (renard) ou un affouillement. Voir renard, affouillement.

(GIF)

 


Pare-chocs : Dans leur majorité, les portes d’écluses modernes sont munies de systèmes de pare-chocs permettant de limiter les conséquences de la collision d’un bateau avec les portes, qui constituent toujours le point névralgique de l’ouvrage.

(GIF)

 


Partenariat Public Privé (PPP) : Les contrats de partenariats publics/privés permettront à l’état et aux collectivités territoriales de faire appel au secteur privé pour concevoir, financer, réaliser, exploiter et entretenir les grands équipements publics.


Passe ou pertuis : 1) Dans un barrage, passage prévu pour les bateaux, lorsque le niveau de l’eau le permet. Ce terme recouvre par extension tout passage pratiqué dans un ouvrage fluvial. On trouve des passes dédiées :
- passe à canoës-kayaks
- passe à poissons
- passe navigable.
Voir déversoir.
2) Abréviation de passe navigable. Correspond à la longueur d’écoulement d’une rivière entre deux piles d’un ouvrage (pont ou barrage).

(GIF)

 


Passe à gibier : Ouverture pratiquée dans la protection de berge sous la retenue normale de l’eau pour y installer un dispositif permettant aux mammifères de prendre appui et de remonter la berge. Ces aménagements limitent les cas de noyades et orientent les mammifères vers des chemins naturels appelés corridors biologiques.

(GIF)

 


Pavillon : Drapeau national définissant le pays d’origine du bateau.

(GIF)

 


Pécherie : Bassin destiné à recueillir les poissons d’un barrage réservoir, notamment à l’occasion d’une vidange.


Pendule : Les pendules directs et inversés sont conçus pour mesurer avec précision les déplacements relatifs horizontaux de deux points éloignés, situés sur une même verticale (base et sommet d’un barrage notamment). La lecture du pendule direct se fait au point le plus bas, celle du pendule inversé au point le plus haut.


Péniche : La véritable péniche est un type de bateau ancien. Très répandue jusqu’au milieu du siècle, elle a constitué, au plus fort de son succès, la moitié de la flotte française. Elle a les dimensions qui lui permettent de naviguer sur le réseau Freycinet.


Pente d’eau : Ouvrage permettant le franchissement d’un dénivelé entre deux biefs navigables selon le principe suivant : un engin déplace un bouclier qui fait avancer sur un plan incliné un coin d’eau porteur des bateaux.

(GIF)

 


Perré : Mur incliné, en pierres maçonnées ou non. Le perré de flottaison est appliqué près de la surface. Le perré de fond descend jusqu’au plafond.

(GIF)

 


PHEC, PHEN, PBEN : Il s’agit des niveaux atteints, respectivement, par les Plus Hautes Eaux Connues, les Plus Hautes Eaux Navigables et les Plus Basses Eaux Navigables, des rivières naturelles. Phragmite : Roseau commun à grandes tiges très raides à feuilles aiguës, utilisé en vannerie.


Pied de pilote : Profondeur minimale que l’on doit laisser sous le bateau. Elle est de 20 à 50 centimètres, pour des raisons de sécurité bien sûr, mais aussi pour assurer un bon écoulement des filets d’eau sous le bateau.

(GIF)

 


Piédroit : Anciennement "élément de construction à génératrice verticale servant d’appui à un arc ou une voûte". Désigne les parties verticales situées de part et d’autre d’un tunnel.

(GIF)

 


Piézomètre : Instrument de mesure de la pression hydrostatique. Le piézomètre est fréquemment utilisé pour mesurer les variations de pression à l’intérieur ou à proximité d’ouvrage de rétention d’eau (digues, barrages réservoirs), ce qui permet de détecter d’éventuelles fuites.

(GIF)

 


Pigeage : Ou relevé d’échelle. C’est la mesure de l’enfoncement du bateau avant et après le chargement d’une marchandise en vrac. L’opération est effectuée, contradictoirement, par le marinier et le représentant du chargeur. Le carnet de jaugeage du bateau indique la masse chargée à partir de la différence d’enfoncement que l’on a mesurée.


Pile : 1) Partie bétonnée séparant la passe navigable du déversoir. 2) Ouvrage de maçonnerie planté dans la rivière pour supporter les arches d’un pont ou d’un pont-canal.

(GIF)

 


P.K. Point Kilométrique : Les voies navigables sont jalonnées de bornes kilométriques permettant de repérer les points singuliers et les ouvrages.

(GIF)

 


Plafond : Ce célèbre faux-ami désigne le fond du canal (par contraction de plat-fond). Plus précisément le plafond est le lit du canal situé entre les bases des talus formant les berges.


Plançons : Branches ou tiges d’osier, de saule ou de peuplier, utilisées comme bouture.

(GIF)

 


Plan incliné : 1) Il a la fonction d’une rampe de mise à l’eau mais il est en général construit parallèlement à la berge et non perpendiculairement. 2) Ouvrage de franchissement d’un dénivelé élevé qu’une écluse ne permet pas. Il comporte un bac mobile (automoteur tiré par câble) est monté sur roues. Son déplacement peut être transversal (plan incliné d’Arzviller)

(GIF)


ou longitudinal (plan incliné de Ronquières).

(GIF)

 


Plat-bord :

(GIF)

 


Plate-forme multimodale : Zone équipée pour permettre la combinaison de plusieurs modes de transport de marchandises (route, fer, voie d’eau et éventuellement mer).


Plenissimum flumen : Niveau maximal de la rivière, juste avant le débordement général. Le plenissimum flumen délimite l’emprise du domaine public fluvial naturel.


Pointis ou Point Y : Extrémité d’amont ou d’aval d’une île. Pointe de terre formée par le confluent ou par une bifurcation de canaux, l’ensemble formant un Y.

(GIF)

 


poites :


Polder : Marais endigué et asséché. Paradoxalement, les polders en bordure du Rhin sont des zones réservées à l’expansion des crues.


Politique environnementale : Déclaration par VNF de ses intentions et de ses principes relatifs à sa performance environnementale globale qui fournit un cadre à l’action et à l’établissement de ses cibles et objectifs environnementaux (ISO 14 001 et ISO 14 004).


Pont : Ouvrage artificiel permettant le franchissement d’un obstacle. Le maître d’ouvrage du pont est le gestionnaire de la voie portée.

(GIF)

 


Pont basculant : Il pivote comme un pont-levis, sur un axe transversal. A l’arrière de cet axe, deux arcs dentés sont reliés à d’énormes contrepoids et lèvent la volée en roulant sur leur crémaillère.

(GIF)

 


Pont basculant roulant : Son tablier se relève en roulant sur des poutres arrondies prolongeant l’une de ses extrémités. Synonyme : sherzer.


Pont-canal : Ouvrage d’art permettant à un canal de franchir une rivière, un canal, une voie ferré ou bien une route. Le pont-canal de Briare, par exemple, traverse la Loire.

(GIF)

 


Pont levant :
Pont dont la partie mobile, la volée, se relève complètement, en restant horizontale.

(GIF)

 


Pont-levis : Pont dont la partie mobile, la volée, se relève en pivotant sur l’une de ses extrémités.

(GIF)

 


Pont mobiles : Pont qui comporte une partie mobile pour permettre le passage de la navigation. Les ponts levants, roulants, oscillants, tournants, basculants sont des ponts mobiles. Ils évitent ainsi la construction de ponts fixes trop coûteux lorsque le tirant d’air est important.


Ponton : Aménagement pour l’accostage et l’amarrage.

(GIF)

 


Pont oscillant : Il se relève à la manière d’un pont-levis, en pivotant sur un axe transversal. Le tablier du pont est formé de deux parties de longueurs inégales mais de poids identique : la volée, longue, et la culasse, courte. L’axe de rotation se trouve entre les deux et il faut donc peu d’efforts pour le faire pivoter.


Pont roulant : 1) Se déplaçant horizontalement sur toute sa longueur, un pont roulant est en général plus lourd qu’un pont tournant. On en rencontre surtout dans les ports maritimes. En navigation intérieure, ce principe est en général réservé à des passerelles.

(GIF)

2) Piste de manutention de colis lourds, produits métallurgiques et conteneurs maritimes. Il se déplace sur des rails et transporte la marchandise transversalement. Synonyme : portique.

(GIF)

 


Pont tournant : La partie mobile du pont pivote sur un pilier vertical.

(GIF)

 


Port : Lieu organisé pour recevoir les chargements et les déchargements des bateaux. Les ports peuvent être multimodaux. Ils comprennent au minimum un quai et des terres-pleins. On peut y trouver également des entrepôts et un passage.

(GIF)

 


Port d’attache : Zone de stationnement habituel du bateau.


Port "franc" : Port mis à disposition gratuitement, en concession à une chambre de commerce et d’industrie, une commune ou une collectivité qui a la mission de gérer, l’entretenir, le mettre à disposition de tout demandeur.


Port de plaisance : Equipement portuaire lourd pour plus de 60 bateaux et doté de l’ensemble des facilités nécessaires au stationnement et à la maintenance des bateaux.

(GIF)

 


Port en lourd : Capacité de chargement d’un bateau.


Port privé : Port mis à disposition d’un preneur, par un acte juridique, pour sa seule activité.


Porte d’écluse : On en rencontre de plusieurs sortes : busquée, à vantaux, levante, abaissante, roulante, tournante, secteur à segment cylindrique, selon qu’elles servent au passage des bateaux ou qu’elles servent aussi à l’écoulement des eaux en période de crue.

(GIF)

 


Porte de garde : En général, une porte de garde se constitue d’une paire de vantaux busqués. Située à l’embouquement ou au débouquement d’un canal de dérivation, elle permet, en fermant les vantaux, de protéger le canal contre la crue de la rivière. Elle permet également, sur les biefs importants, d’isoler une partie du canal et d’éviter ainsi une vidange complète du bief, en cas de rupture de digue, par exemple, ou de chômage pour travaux.

(GIF)

 


Portique : Voir pont roulant.

(GIF)

 


Poste d’attente : Stationnement où un bateau attendra que le quai prévu pour le chargement ou le déchargement se libère.


Pousseur : Bateau agissant par poussée à l’arrière des barges. Sa puissance peut aller de 300 à 9 000 CV, voire plus sur les lacs des Etats-Unis.

(GIF)

 


Prélèvement d’eau : Prise d’eau dans un canal ou une rivière en domaine public, pour un usage agricole, industriel, domestique, ou refroidissement des centrales, soumise à l’acquittement d’une taxe.


 Presse-étoupe : Ensemble mécanique situé à l’extrémité de l’arbre d’hélice pour assurer l’étanchéité du tube d’étambot, côté moteur.


Programme de management : Pour atteindre ses objectifs et cibles environnementaux, VNF doit établir et maintenir un ou plusieurs programmes de management. Ce programme comporte :
- pour chaque niveau et fonction concernés de VNF, la désignation des responsabilités afin d’atteindre les objectifs et cibles
- les moyens et le calendrier de réalisation


 Propulseur d’étrave : Système permettant de diriger l’avant du bateau lors d’une manoeuvre.


Protection de berges : Plusieurs techniques sont utilisées pour protéger les berges :
- pose d’enrochements, constitués de blocs de pierre ou de moellons "non gélifs" c’est-à-dire capable de supporter le gel sans éclater
- pose de gabions
- la confection de fascines et de masques drainants constitue une bonne solution pour lutter contre les effets du batillage lorsque le cours est stable
- confection de perrés : aux abords des ouvrages, le canal est souvent plus étroit et les talus présentent des pentes plus fortes, pour lesquelles les perrés sont bien adaptés. On choisit des perrés "à pierres sèches", c’est-à-dire sans mortier, ou bien maçonnés
- végétalisation sur les parties émergées
- rideau de palplanches.

(GIF)

 


Puits d’égalité de niveau : Pratiqués dans la tête d’écluse, ces puits permettent de vérifier l’égalité des niveaux de part et d’autre des portes.


Puits de vannes : Logement permettant le mouvement latéral des vannes

(GIF)

 


Plan du site   |   Info Editeur  |   Contact
©Voies navigables de France (VNF), Établissement Public Administratif - Direction territoriale Nord-Est